Présentation

Le cancer du sein à travers le monde…A la rencontre des femmes

C’est bien jeune que par deux fois, j’ai vécu l’aventure du crabe. Deux cancers du sein à 35 et 37 ans… Après, mon appétit de voyage à travers le monde en camping-car qui me titillait depuis l’adolescence n’a fait que grandir.

Un jour, je me suis aussi dit “Mais comment cela se passe-t-il pour les autres femmes, dans d’autres pays ? L’accès aux soins, la prévention, les moyens mis à disposition, l’influence de la culture, des traditions, de l’environnement ? Certaines ont-elles recours/accès à des alternatives plus naturelles et/ou spirituelles pour les aider ? Certaines doivent-elles se contenter du peu de moyens ? Y-a-t’il un lien entre l’environnement, la nutrition souvent très différents d’un continent à l’autre et le nombre de cas ? Il y a mille questions et je suis très curieuse ! C’est ainsi que m’est venue l’idée folle de partir à la rencontre de guerrières comme moi.

Guerrières ! Oui ! N’ayons pas peur du mot ! Combattre un cancer c’est une guerre, une véritable guerre et même plusieurs guerres à mener de front. La guerre contre le cancer en lui-même, la guerre contre le rejet que l’on peut parfois rencontrer (eh oui !)..Puis, une sorte de guerre contre soi-même, envers la peur qui vous envahit et risque de vous paralyser, contre le découragement qui pourrait vous faire baisser les bras. Cette guerre, cette rage contre cet organisme qui vous a trahi et contre lesquelles il faut vite lutter pour rester solidaire de ce corps qui a bien besoin de vous ! Il est là bien temps de prendre soin de soi, de puiser dans notre mental, de ressentir ce qui nous fait du bien, ce qui pourrait nous aider à sortir grandie de cette aventure. Facile à dire car bien sûr, nous ne sommes pas toutes égales face à cette bataille… Il y a nous ce que nous sommes avec notre vécu, nos heureuses différences et puis, il a là où nous vivons, avec qui nous vivons, les moyens mis à notre disposition, nos traditions, les aides ou pas, les moyens ou pas, les alternatives ou pas.

Alors, comme une évidence, le rêve de voyage s’est collé à l’envie de rencontrer d’autres guerrières…Partir à la rencontre, à travers le monde, de femmes, qui comme moi, ont combattu ou combattent encore, le cancer du sein. Et après ? Un reportage (avec mes humbles compétences), une vidéo où chacune ferait passer le même message dans la langue de son pays, une exposition.

A 52 ans, il n’est finalement pas trop tard pour se réaliser, réaliser ses rêves, bien au contraire ! Et comme les grandes aventures nécessitent souvent le soutien et se vivent aussi au travers du partage, j’ai eu l’envie de les partager avec vous.

Vous m’emboîtez le pas ?

Nathalie.

 

 

Vous désirez me soutenir et m’aider, Faites un don ! BE77 3770 5763 7942